Accueil > Zones Economiques Speciales > Zones Economiques > Pointe-Noire

Pointe-Noire

La zone économique spéciale de Pointe-Noire, susceptible de s’étendre, couvre actuellement une superficie d’environ 3.544 hectares. Compte tenu des nombreux avantages en termes d’emplacement, de disponibilité de matières premières et d’autres facteurs de production, la zone économique spéciale de Pointe-Noire est bien placée pour soutenir les initiatives d’industrialisation en cours entreprises par le Gouvernement. Cette zone devrait offrir les infrastructures nécessaires et d’autres installations et services essentiels pour renforcer la base industrielle limitée existant dans le pays.

Une fois en service, il est prévu que la zone étudiée stimule les activités manufacturières à valeur ajoutée utilisant des matières premières abondantes (minerais de fer, pétrole, autres minéraux tels que le carbonate de potassium, le phosphate, etc.) disponibles dans la région de Pointe-Noire et ses environs.

En outre, les ressources naturelles et minérales sont perçues comme des domaines d’intervention clés censés établir une plate-forme pour que la zone étudiée émerge comme un pôle industriel.

Activités retenues

  • les produits pétroliers raffinés ;
  • les métaux et l’ingénierie ;
  • les produits chimiques ;
  • l’industrie alimentaire et des boissons ;
  • les produits minéraux non métalliques ;
  • le bois et les produits dérivés du bois ;
  • le papier et les produits du papier ;
  • la production des produits en plastique et verrerie;
  • l’imprimerie et l’édition ;
  • la réparation et l’installation des machines et des équipements ;
  • le tourisme;
  • la recherche et les services financiers.

 

La vision de l’initiative d’implantation d’une zone économique spéciale dans la région de Pointe-Noire, prévoit le développement d’une zone industrielle intégrée aux normes internationales axée vers les exportations et la facilitation de l’expansion de la production et des services de base, l’augmentation du commerce local, le renforcement des investissements étrangers, pour finalement atteindre un développement durable.

Principaux facteurs pour le développement de la ZES


Pointe-Noire est stratégiquement sur un cap élevé entre la baie de Pointe-Noire et l’océan atlantique et offre des liaisons multimodales grâce à un aéroport international et des réseaux ferrés et routiers.
La région du site de la ZES est caractérisée par la présence d’un réseau ferroviaire de 510 km reliant la région côtière (qui abrite le port autonome) au reste du pays. En outre, la région est bien desservie par un vaste réseau routier qui la relie aux autres principaux centres économiques du pays tels que Brazzaville (environ 510km), Dolisie, Mont-Belo, Zanaga, etc .

La présence d’infrastructures physiques de base offre une connectivité avec plusieurs grandes villes du pays via les routes nationales, les routes régionales, le réseau ferroviaire et les liaisons aériennes. Le vaste réseau routier de la région comprend d’importantes routes nationales, à savoir la route nationale 1 (N-1) reliant la région avec Brazzaville via Dolisie, Nkayi, Madingou, etc., la N-4 reliant la région et pays avec le Cabinda en Angola, etc. et la N-5 reliant Pointe-Noire au Gabon. Pointe-Noire bénéficie également d’une connectivité avec d’autres centres régionaux et centres miniers tels que Mbinda, Mayoko, etc.

 


En outre, la région dispose d’un aéroport international reliant la ville à des destinations nationales et internationales, offrant ainsi une meilleure visibilité au niveau mondial. L’aéroport est desservi par plusieurs compagnies aériennes nationales et internationales qui assurent des liaisons domestiques avec des destinations clés comme Brazzaville et des destinations internationales de renom, notamment Paris, Addis-Abeba, Douala, Cotonou, Johannesburg, Libreville, etc. qui relient la région à d’autres destinations commerciales et industrielles.

 


La ZES est stratégiquement située à proximité du seul port maritime du pays. Epine dorsale de l’économie congolaise, le port autonome de Pointe-Noire est situé sur la côte occidentale de l’Afrique, le long de la croisée des grandes routes maritimes vers l’Europe, l’Asie et l’Amérique et représente environ 85 à 90% du trafic général de fret du pays. Par ailleurs, le port est actuellement en cours d’extension pour faciliter l’essor du fret et des besoins de transport à l’avenir.

Port de transit et d’éclatement, le port autonome de Pointe-Noire dispose de capacités d’accueil en eau profonde et fait de Pointe-Noire le centre principal de l’activité économique et commerciale du Congo. La présence de ce port fait de Pointe-Noire un pôle de transbordement de premier plan dans la région de l’Afrique centrale.

Tirant avantage de ses synergies existantes, la ville de Pointe-Noire est devenue le plus grand centre industriel du pays, abritant de nombreuses usines, petites et moyennes entreprises. En outre, en raison de la présence d’importantes réserves de pétrole et de gaz, la région a attiré un certain nombre de mastodontes du pétrole mondial (TOTAL, ENI, Chevron, Halliburton, etc…), qui participent actuellement à l’exploitation offshore de pétrole et de gaz. La région abrite la seule raffinerie opérationnelle du pays (CORAF).

Dans les prochaines années, avec la région devenant une plaque tournante manufacturière et l’amélioration des diverses infrastructures de transport, le secteur de la logistique sera prêt pour une croissance accélérée. L’on s’attend à ce que la future zone économique spéciale résulte en une importante génération de fret, principalement en raison des activités de commerce international et domestique impliquant un mouvement plus rapide des marchandises.

Plan de délimitation de la zone économique spéciale de Pointe-Noire

Printer-friendly version