Accueil > Zones Economiques Speciales > Zones Economiques > Oyo-Ollombo

Oyo-Ollombo

La zone économique spéciale d’Oyo-Ollombo couvre une superficie de 760.318 hectares. Elle est la plus vaste des quatre zones économiques spéciales. Située au centre du Congo, cette ZES se trouve à une distance de 400 km de Brazzaville, sur la nationale 2. La Route Nationale 2 (RN2) assure le transport routier reliant les villes de Brazzaville ; Odziba ; Ngo ; Gamboma ; Ollombo‐Oyo entre elles. Elle poursuit en direction nord partant d'Oyo et terminant à Ouesso, où les camions peuvent traverser la frontière avec le Cameroun. Une route secondaire dans l'ouest, relie Oyo à Obouya et Ewo.
Ancrée aux villes jumelles d’Oyo et d’Ollombo, la zone économique spéciale située de façon stratégique le long de la route nationale n°2, est dotée d’un aéroport international à Ollombo et d’un port fluvial à Oyo. La forte connectivité régionale et internationale offre de fortes possibilités économiques pour la zone économique spéciale.

Longue de 513 km de Brazzaville à Owando, la RN2 est connectée au réseau fluvial et dessert la future zone franche Ollombo-Oyo dans les Départements des Plateaux et de la Cuvette. Elle est également en amont le point de jonction entre le Congo et le Sud Cameroun.

D’une piste de près de 3.300m de long et 40m de large, l’aéroport international d’Ollombo situé dans les plateaux peut bien devenir un hub aéroportuaire dans la sous région d’Afrique Central et de l’Ouest.

Les études de faisabilité de la zone économique spéciale d’Oyo-Ollombo réalisées par le bureau d’études Singapourien Surbana International consultants Pte Ltd depuis juin 2012 étant prêtes, les travaux sont par conséquent exécutables.

Activités retenues

Cette zone est principalement consacrée à l’économie verte ; il y sera développé les activités ci-après :

  • Production des cultures alimentaires et de rente ;
  • Elevage de bétail ;
  • Transformation des produits agricoles ;
  • Sylviculture ;
  • Pisciculture ;
  • Services commerciaux ;
  • Tourisme ;
  • Recherche et service financiers.

 

Perspectives socio-économiques

La ZES d’Oyo-Ollombo a un énorme potentiel pour attirer les investissements étrangers dans le domaine de l’économie basée sur l’agriculture, en raison de son climat tropical, de ses terres fertiles et d’abondantes ressources hydriques. 3 objectifs stratégiques sont identifiés pour établir Oyo-Ollombo en tant que ZES agro-industrielle. Ces objectifs sont:

  • Accroître le volume des exportations ;
  • Créer les emplois ;
  • Atteindre la sécurité alimentaire interne.

 

Développement des infrastructures de la zone économique spéciale d'Oyo-Ollombo

Le développement des infrastructures joue un rôle essentiel dans le soutien des activités économiques d'une ville. L'établissement d'une base solide des infrastructures et d'un bon réseau de transport aide dans le positionnement de la ZES, qui est une destination d'investissement rentable bien conçue, dotée d'une base d'exportation, avec une bonne desserte et bien reliée, au marché sous-régional et mondial. Dans cette zone seront construites les infrastructures suivantes :

  • Un centre Administratif ;
  • Un secteur riverain à usage mixte ;
  • Zone de centre ville et du centre culturel ;
  • Une zone industrielle légère ;
  • Une zone industrielle générale et lourde ;
  • Un port fluvial ;
  • Une université, des établissements scolaires et de formation ;
  • Une zone résidentielle (comprenant un terrain de golf et une zone de villas).

Ces activités seront précédées par les travaux suivants :

  • Travaux de terrassement ;
  • Construction des routes ;
  • Approvisionnement en eau et électricité ;
  • Drainage des eaux fluviales ;
  • Assainissement ;
  • Gestion des déchets solides ;

 

Transport Fluvial

Il y a actuellement un port fluvial à l'intérieur de la ZES d'Oyo‐Ollombo, mais il n'est pas conçu pour gérer les cargaisons en vrac. A partir d'Oyo, les cargaisons et les personnes peuvent se déplacer vers Franceville au Gabon, empruntant le fleuve Alima. Le fleuve Alima et ses affluents qui parcourent la ZES d'Oyo‐Ollombo, rejoignent le fleuve Congo avec d'autres fleuves, et forment un système fluvial qui fournit au Congo plus de 6'500 km de voies navigables internes.

Plan de délimitation de la zone économique spéciale d'Oyo-Ollombo

Printer-friendly version