Accueil > LES 33, 06 PREMIERS HECTARES DE L’EMPRISE A DE LA ZES DE POINTE-NOIRE RÉCEPTIONNÉS PAR LE MINISTRE ÉMILE OUOSSO

LES 33, 06 PREMIERS HECTARES DE L’EMPRISE A DE LA ZES DE POINTE-NOIRE RÉCEPTIONNÉS PAR LE MINISTRE ÉMILE OUOSSO

02 oct 2021

LES 33, 06 PREMIERS HECTARES DE L’EMPRISE A DE LA ZES DE POINTE-NOIRE RÉCEPTIONNÉS PAR LE MINISTRE ÉMILE OUOSSO

Le ministre des Zones économiques spéciales et de la diversification économique, M. Emile Ouosso, a réceptionné, le 2 octobre 2021, dans la salle des conférences de l'hôtel de la préfecture du Kouilou, l'acte affectataire des 33,06 premiers ha de l'emprise A de la ZES de Pointe-Noire pour commencer sa viabilisation, sa visibilité et sa mise en œuvre, en attendant l'acquisition progressive et totale de sa superficie d'environ 27, 9 km2. Remise par le ministre d’Etat, Ministre des Affaires foncières et du domaine public, chargé des relations avec le parlement, M. Pierre Mabiala, cette partie de l’emprise A, déjà démolie, est dédiée à la construction d’un « très grand complexe industriel » de transformation du bois.

Aujourd’hui, cette zone est acquise par l’Etat congolais, les propriétaires qui y étaient installés ont reçu de l’argent correspondant à la valeur vénale de chacun de leurs terrains, a fait savoir  Pierre Mabiala en remettant l'acte affectataire à Émile Ouosso, en présence des autorités politico-administratives et militaires de Pointe-Noire et du Kouilou.

« Nous ne pouvons pas attendre que toute la zone constituant l'emprise A soit totalement libérée pour commencer l’accueil des investisseurs dans cette ZES », a-t-il dit, avant de demander à son collègue de faire bon usage des surfaces déjà acquises.

Satisfait de les recevoir, le Ministre des Zones Économiques Spéciales et de la Diversification Économique, M. Émile OUOSSO a demandé au Ministre d'État Mabiala de l’appuyer dans les plaidoiries au gouvernement pour installer les guichets uniques dans ces 33,06 ha qui viennent d’être libérés, « Le guichet unique est l’entrée et la sortie du développeur, et c’est le seul interlocuteur dans l’investissement, car les Zes doivent être les zones de désengagement douanier total, fiscal… C’est par là que nous allons avoir les meilleurs points dans le climat des affaires », a-t-il fait savoir.

Le Ministre Émile Ouosso a déjà visité ces 33,06 ha, parcouru les quatre ZES retenues par l’Etat, puis a examiné les activités éligibles dans chaque zone et pris connaissance de l’expérience des pays de l’Afrique centrale et de l’ouest en matière de mise en œuvre des ZES. Ainsi, il a rappelé que le but du gouvernement est de faire que les ZES sortent des terres, créent de l’emploi, augmentent la production et réduisent les importations.

Depuis que le Premier ministre, Chef du gouvernement, M. Anatole Collinet Makosso, a conduit récemment une délégation en France, dont il a fait partie, plusieurs investisseurs veulent venir visiter les lieux d’investissement au Congo.

Pour sa part, le conseiller à l’aménagement et aux infrastructures du ministre en charge des Zes, M. Japhet Jocelyn Ngangui, faisant la présentation de cette emprise(A), a dit que l’Etat a payé plus de quatre milliards de Fcfa aux propriétaires terriens de la partie expropriée.

Il est à noter que la ZES de Pointe-Noire est constituée de deux zones, à savoir L’emprise A (27,9 Km2) située entre Pointe-Noire et Loango ainsi que l’emprise B (2 Km2), située dans le district de Tchamba Dzassi, notamment aux villages Fouta et Nkotchi, où se construit la nouvelle raffinerie.

Située dans la zone de la rivière rouge, l’Emprise A sera composée d’une zone industrielle, d'une zone résidentielle et d'un parc à bois. A côté de ladite zone sera aussi construit un grand port minéralier.